Septembre

Je vous écris du grand lit de la Chambre des foins, qui est pour l’instant ma Chambre préférée. J’ai le dos bien calé par deux très grands coussins dont un recouvert depuis ce matin de coton épais. Je teste. Parmi les points à checker dans la liste : pouvoir lire au lit confortablement installé. Cette Chambre est ma préférée car ce grenier à foins (la Fenière en provençal) se trouve au bout de la Maison et comporte trois fenêtres, une de chaque côté de la pièce et donne à celui qui se trouve au lit l’impression d’être perché. Perché dans le foin, et la lumière. En ce tout début Octobre, ça sent la peinture fraîche. Enfin.

Comme souvent, je ne peux m’empêcher de prendre note de ce qu’il reste à faire dans cette pièce : refaire les bandes de plâtre au plafond, peindre les boiseries de fenêtre et la porte, faire des rideaux, changer la gravure dans le petit cadre, trouver une applique, une table de chevet, une ampoule 15 W et du linge de lit, aller cueillir du fenouil sauvage. C’est si peu (nous avançons)

En Septembre, nous avons bien travaillé. La Maison a été entièrement nettoyée, et nous avons maintenant une idée plus claire de ce que nous aurons à faire. Nous avons acheté, entre autres, un nouveau frigo américain (un vrai, un très grand qui pourrait contenir les plats de l’Ogre de Zeralda), des plaques de cuisson, une théière, des draps en coton percale et en lin lavé, et des petites couvertures, un miroir soleil, une penderie grise et des serviettes de bain vertes.

Les vacanciers se sont succédé sans se ressembler. Je garderai en mémoire ces ingénieurs anglais, qui ont compris, que si le lave-vaisselle marchait mal, c’était parce qu’il manquait une pièce. L’un d’entre eux ayant eu exactement le même problème avec le même type de lave-vaisselle là-bas en Angleterre. Nous avons pu annuler notre commande et en passer une nouvelle pour une pièce de rechange à 22 euros… 

À chaque check-out, je réclame une critique constructive de cette Maison, avec dans l’idée d’en faire l’endroit idéal où passer ses vacances. Et je note, pour une fois consentante, à ouvrir le Bureau des réclamations. Je me souviendrai de la grande gentillesse et des encouragements, qui viennent toujours en cadeau bonus, et d’avoir eu mes mains serrées dans d’autres mains, avec force.

J’ai la vision, plutôt claire dans la tête, des idées à la pelle, des biceps et surtout beaucoup d’enthousiasme pour ce projet… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Agathe

Agathe

Happy Blogger
.
.
.
.
.
.
.

PARTAGER

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest