Le potager d’un curieux

Des graines produites, récoltées et triées manuellementLa première fois que j’ai découvert l’endroit, en campagne de Saignon, j’étais en Rando. Je m’étais bricolé un itinéraire et en regardant l’espace blanc sur la carte IGN, jamais je n’aurais imaginé tomber sur un truc pareil. D’abord la serre un peu en retrait du chemin, puis les pancartes multicolores, le Potager, et sous l’auvent de la petite Maison, un bric à brac indescriptible et dont pourtant il se dégage une certaine harmonie tranquille. Un tas de vieilles choses posées là, avec des outils et des fruits et légumes. Je n’ai pas bien compris où j’étais exactement mais je savais pourtant que c’était un endroit important. Ce n’est que bien plus tard que j’ai entendu parler du Potager d’un curieux et que j’ai fait le rapprochement.

Le potager d’un curieux, c’est Jean-Luc Danneyrolles, son inventeur, qui en parle le mieux. J’ai téléchargé le Catalogue 2018 et je l’ai lu tout doucement, comme on savoure un bon livre, un livre qui nous fait du bien. Il faut prendre le temps de comprendre ce qui est dit dans la Lettre d’introduction, parce que c’est un regard juste et vrai sur le Luberon. Je me suis régalée des textes descriptifs et de la diversité des graines présentées. Ne manquez ni les dessins, ni les quelques citations au dos du Bon de commande, et lancez-vous si vous le souhaitez. Les frais de port sont inclus dans le prix des paquets. C’est un peu comme si les semences s’envolaient.

Nous sommes allées chercher nos graines, dans la petite pièce dont tous les murs sont couverts d’étagères sur lesquelles sont alignés les sachets de papier. Et on a reçu en cadeau quelques conseils. J’ai choisi (entre autres) des tomates cerises orange et des roses, des soucis des jardins et du pavot somnifère (pour faire un gâteau ?)

C’est où exactement? 

Le Potager d’un curieux

Graines provenant de jardins cultivés en agro-écologie

Adresse, contact et Catalogue 2018 à télécharger : 

8 réponses à “Le potager d’un curieux”

  1. Virginie dit :

    Merci pour cette belle adresse, je vais m’intéresser au catalogue, trop loin du Luberon pour venir sur place ! bises

  2. Agathe dit :

    Il vaut le coup d’être imprimé sur papier épais, et d’être passé, après lecture, à qui appréciera, qui pourra le passer à son tour…

  3. Catherine * dit :

    Un inventaire aux si jolis noms. Autant de variétés inconnues pour ma part. La Banana Legs m’a fait de l’œil.

    Ah oui, une sorte de “cross booking”

  4. Agathe dit :

    Moi c’est la cream sausage qui m’intrigue…
    Oui, il me semble qu’auparavant, on se refilait le Catalogue agricole… (et puis au plus, ça va, au plus j’ai des réticences à imprimer…)

  5. clo dit :

    Merci pour ce partage! Je rêve la nuit de trainer dans cete endroit. Je me suis régalée à lire le catalogue!

  6. Agathe dit :

    Il faut y aller le jour, pour papoter avec le Curieux!

  7. domi dit :

    j’ai fait sa connaissance en 1999 au Festival des jardins de Chaumont sur Loire le jour de l’inauguration officielle il étati présent.
    Son arrosoir avec des ailes était déjà de la fête!
    je suis heureuse de savoir qu’il n’a rien perdu de son enthousiasme et de son inventivité .

  8. Agathe dit :

    C’est amusant de voir à quel point il marque les esprits! L’arrosoir volant, ça me fait penser à Harry Potter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Agathe

Agathe

Happy Blogger
.
.
.
.
.
.
.

PARTAGER

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest