Rando

Les Gorges du Régalon

18 septembre 2018

Étiquettes :

Pas de gnome aux alentours pourtant

Randonner sans chemin ou presque, en escaladant les éboulis glissants des Gorges du Régalon alors que les parois de pierre se font à chaque fois plus rapprochées, en prenant le temps de « sentir la roche » sous nos mains et sous nos pieds. La progression est lente et difficile, mais c’est justement ce qui est si plaisant. Nous sommes dans les Gorges ici et maintenant.

Et puis, après les gorges sombres et humides, comme posée là, une forêt bien verte. On pourrait dire comme par enchantement, ça serait assez proche de la réalité. A cela il faut ajouter quelques grottes et abris sous roches où sont empilés des cailloux. Pas de gnome aux alentours pourtant. Le Luberon possède une variété de paysages hallucinante et cette Rando en est le parfait exemple. Après la forêt, le Vallon de la Galère et puis enfin, tout là haut, ce paysage entre massifs rocheux et entailles boisées. Bien planqué dans le Luberon, personne ne peut soupçonner son existence. Paysage secret, presque intime, que je retrouve à chaque fois, avec une sorte de délectation fébrile.

On traîne toujours un peu du côté de la Ferme des Mayorques, et puis on finit par se dire qu’il faut rentrer. Dans la descente un peu raide, avec les Alpilles en panorama flouté, bien regarder ses pieds. Le Paradis c’est ici.

C’est où exactement? 

Les Gorges du Regalon

L’accés aux Gorges du Régalon se trouve sur la D973, entre Cavaillon et Mérindol, sur le Parking du même nom.

Les Gorges sont accessibles à des marcheurs de niveau moyen et aux enfants pas trop jeunes ayant l’habitude de crapahuter (à condition d’être capable de leur filer un coup de main pour franchir les escarpements les plus abrupts). Les rochers sont souvent humides et glissants, il faut donc faire très attention. Si vous voyez que cela devient trop ardu, mieux vaut rebrousser chemin.

A prévoir: si les Gorges sont inondées, vous pouvez rebrousser chemin et suivre un des chemins de randonnées qui partent du parking.

C’est une des randonnées les plus spectaculaires du Luberon. Mieux vaut donc y aller en semaine afin d’éviter le monde.

Bien entendu, se munir de bonnes chaussures, d’une carte IGN et d’un descriptif détaillé.

Attention

Ne pas s’engager dans les Gorges par temps pluvieux ou orageux. Elles peuvent très rapidement se transformer en torrent extrêmement dangereux.

1 likes

Your email address will not be published.