Happiness tip

La vie sauvage

25 juillet 2018

Ne pas oublier les bienfaits de la vie sauvage

Et puis Agay. Choisir d’aller passer deux après-midi seule dans les Rochers. Parce qu’être seule est OK (même dans ce coin isolé), parce que parfois c’est une nécessité.

J’ai joué à la sauvageonne, à manger du melon, assise dans l’eau, les pieds nus dans les algues, à sauter en pleine mer ou dans des trous, en prenant garde aux oursins, en tenant compte de la force des vagues. Je me suis fait un peu malmener par l’eau, le vent, le cagnard et les aspérités de la roche. Dix huit années que ce coin là me renforce et me fait du bien. Encore! (27/06/2017)

2 likes

Your email address will not be published.