Food

Biscuits à la noisette

18 octobre 2018

Étiquettes :

Ou comment la gourmandise ne fait qu'aggraver mon cas

Je n'ai pas pu attendre...

Ingrédients

Pour le biscuit à la noisette:

50 g de noisettes hâchées (plutôt fin) et grillées

100 g de beurre

100 g de sucre

1 oeuf battu

175 g de farine

1 c à café de levure

une pincée de sel fin pour la version aux pommes

ou bien

une pincée de sel en gros grains pour la version chocolat

Pour la version rapide aux pommes:

des pommes

de la vergeoise brune

Pour la version longue chocolatée :

du chocolat praliné: 3 barres de chocolat que l’on fait fondre dans une petite casserole – 30 g de noisettes en poudre- 1 cuillère à café bombée de vergeoise

des trucs pour décorer: biscuits, fruits secs, perles de chocolat, pralin

Pour la pâte à la noisette :

Commencez par faire griller les noisettes hâchées (ou en poudre si vous préférez). Les étaler sur une plaque et mettre au four préchauffé à 210°C quelques minutes. Attention, cela va très vite! Dès qu’elles ont commencé à colorer, les enlever du four. L’odeur est délicieuse. Mettre les noisettes à refroidir dans une assiette.

Mélangez le beurre, le sucre et l’oeuf battu. Ajoutez la farine, la levure et une pincée de sel en gros grains (ou du sel fin si vous préférez), mélangez à nouveau. Ajoutez les noisettes et mélangez encore.

Pour la version Biscuits: mettre la pâte au frais afin de pouvoir ensuite l’étaler facilement et y découper des biscuits à l’emporte-pièce. Faire cuire à 180°C environ 15 minutes.

Pour la version pommes : Si vous ne pouvez pas attendre! Beurrez 8 moules à tartelettes. Divisez la pâte en 8 et garnir chaque moule en aplatissant la pâte du bout des doigts. Garnir avec des tranches de pommes, saupoudrer de vergeoise, et faire cuire à 210°C environ 20 minutes.

Pour la version chocolatée: Préparer les tartelettes comme indiqué ci dessus, mais les cuire sans garniture. Préparer un chocolat praliné que l’on fera durcir au frais, avant d’en étaler une bonne couche sur les tartelettes. Décorer comme il vous plaît.

Vous dire aussi que je fais cette recette depuis 1997. J’habitais alors en région parisienne, près de la Francilienne. Avec une amie, on avait autant la bougeotte que les plus vieux de nos enfants qui avaient à l’époque 3 ans alors on empaquetait étanche les Petits sans oublier de leur coller des bottes en caoutchouc, on mettait nos bébés avec bonnets dans un vieux landau, on embarquait aussi une scie, pour compléter le tableau ; et on partait dans la forêt qui longeait l’autoroute, chercher du bois qu’on empilait ensuite sous le landau, dans le panier métallique. Avec en cadeau bonus, au fond des poches de ma parka: les noisettes.
Etre gourmand, ça rend créatif. Chaque année, je suis contente de voir arriver ce moment où il est temps de faire griller les noisettes. Cette année, avec l’été indien qui n’en finissait pas, j’ai du attendre un peu. Et même m’impatienter. Alors, en regardant cette pâte qui sentait si bon, je n’ai pas pus attendre, et au lieu de la laisser refroidir au frigo, pour pouvoir l’étaler afin d’y découper des biscuits,  je l’ai collée dans des moules à tartelettes illico presto, avec des rondelles de pomme, et un peu de vergeoise, vite, vite, au four.
Et puis après, c’est devenu pire, je me suis dit que ça serait aussi très bon avec du chocolat… Et par un heureux hasard, ce jour là, j’ai attrapé la première salière venue, vite, vite, celle qui donne de gros grains. Je vous laisse goûter, et vous faire votre propre idée… Enjoy!

6 likes

Your email address will not be published.