Découverte

Abbaye Saint Hilaire

26 mai 2018

Étiquettes :

Dans le ciel gris orage

Du tout petit Jardin de cette toute petite Abbaye (peut-être une quinzaine de mètres entre le réfectoire et l’Eglise, en traversant le cloître…), la vue sur le Luberon est saisissante. Ce jour là, dans le ciel gris anthracite qui menace, avec au loin mais pas si loin, la lumière fulgurante des éclairs, dans le fracas du tonnerre et dans les bourrasques de vent tiède qui annoncent la pluie violente qui ne manquera pas de s’abattre avec force, nous étions tous un peu stupéfaits.

Nous partageons ce site que j’ai toujours trouvé à peu près désert avec deux jeunes qui assis, sur un mur face au ciel, admirent le spectacle de l’Orage à venir. Je suis un peu extatique, comme à mon habitude (la Nature a vite fait de me faire perdre la tête), mais le jeune homme est lui aussi touché à sa façon, puisque à la suite de mes exclamations, il conclue très calmement qu’il s’agit là, bien évidemment, d’un « instant d’éternité ».

Nous avons exploré tous les coins et recoins de l’Abbaye, et puis nous nous sommes élancées juste au moment où nous nous sommes dit qu’il fallait partir maintenant ou jamais. La pluie a été bien plus rapide… La pente de la colline est raide et nous avons fini trempées comme des soupes.

5 likes

Your email address will not be published.